Le pouvoir du choix

[Ma chronique d’avril dans Psychologies Magazine] – Décider dans l’incertitude, comment mettre notre gouvernail ? Quelques pistes pour faire nos choix et garder le cap. Mettons notre énergie au bon endroit en faisant taire nos egos.


Suis-je souvent dans les regrets ou suis-je bien dans mes choix ?

Sylvain, 38 ans, me confie que le fait de décider est une épreuve pour lui, à chaque fois. Il s’en veut de revenir sans cesse sur ses décisions: « Je suis en sur-adaptation quand je ne choisis pas ! Et quand je décide, je me torture avec mille questions. »

Décider fait partie de notre quotidien : tentons de  comprendre nos stratégies de choix pour nous aider à dénouer les pièges de l’hésitation stagnante et oppressante.

Quand l’inconfort s’installe, deux énergies à l’intérieur de nous se mettent  à dialoguer et peuvent hurler ! Il s’agit de notre Ego, juge intérieur qui fait tout pour rester dans la zone de ce qu’il connaît même si elle est inconfortable. Il se bat avec notre Âme qui nous encourage à aller vers notre vraie zone de confort, celle de notre Être.

Ce dialogue Ego/Âme pour décider peut s’avérer souffrant si on le laisse hurler sans reprendre les bonnes manettes en main : on se sent tiraillé, hésitant, incohérent.

Dans mes accompagnements, j’encourage chacune et chacun à faire un vrai STOP pour prendre rendez-vous avec les moteurs de ses choix. Une question mettra nos stratégies de choix en lumière :

  • Qui parle à l’intérieur de nous ?
  • L’Ego qui nous met dans le combat de devoir Choisir ?
  • L’Âme qui nous offre la fluidité de  pouvoir choisir?

Suivant qu’on se connecte à l’ombre de notre Ego ou à la lumière de notre Âme, voici quelques pièges et leurs antidotes pour choisir de manière fluide et juste :

L’Ego : Je blâme :

Sylvain a la critique facile, le « Tu » qui tue.

« Regarde, dit son Ego, ils sont de nouveau comme des paillassons face à tes décisions, aucune initiative et ils se permettent en plus de râler ! »

L’Âme : Je prends mes responsabilités :

Choisir, c’est rassurer, apaiser les doutes, donner un cap pour éviter le flou qui déstabilise.

L’Ego : je me sens coupable

Les regrets de Sylvain s’installent  souvent… Son Ego lui met une pression incroyable. Il ne met pas ses limites, ne sait pas dire non : « Qu’est-ce que tes enfants, tes collaborateurs, tes amis vont penser si tu refuses ? » Piège de l’oubli de soi !

L’Âme : J’écoute mes besoins

En écoutant nos besoins, on s’accorde un temps pour soi qui nous rend plus disponible par la suite.

L’Ego : Je m’obsède

Sylvain est un homme de principes. Il s’obsède avec une énergie de guerrier, de combat.

L’Âme : Je fais confiance à mon intuition

Notre troisième œil se trompe rarement. Qu’est-ce qu’il sait déjà qu’il faut écouter pour faire un bon choix ?

L’Ego : Je suis dans le mental

Sylvain commence sa journée avec ses pensées à 3h45 ! Et le défilé commence à troubler son sommeil…

L’Âme : J’agis, j’aime, je prends conscience

Oui ! Un petit pas qui nous met dans l’action, le plaisir de faire, d’expérimenter et voir vers demain…

Choisir ?  Ecoutons … Non l’Artificiel mais Nos Essentiels !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *